Arch Manning: un talent générationnel

Classé comme le meilleur quart-arrière de la cuvée 2023, Arch Manning se fait présentement recruter par à peu près toutes les universités de la NCAA. Ayant les habiletés de course d’Archie (grand-père), l’athlétisme de Cooper (père), le sang froid d’Eli (oncle) et le QI football de Peyton (oncle), Arch présente de rares compétences qui font saliver les Ed Orgeron et Nick Saban de ce monde. Âgé de seulement 16 ans, le fils de Cooper se fait déjà recruter par Alabama, Clemson, Duke, Georgia, LSU, North Carolina, Notre Dame, Ohio State, Ole Miss, Stanford, SMU, Tennessee, Texas, USC, Virginia et autres.

Le quart-arrière de Newman High School affirme qu’il très ouvert d’esprit quand vient le temps de discuter de sa prochaine destination. En effet, il planifie de visiter la majorité de ses courtisans au cours de l’été afin de se familiariser avec les différents campus universitaires. Il aura également l’opportunité de parler à plusieurs quarts-arrière de la NCAA lors du Manning Passing Academy, dont Sam Howell de North Carolina et D.J. Uiagalelei de Clemson. Ceci lui permettra de connaître la perspective des joueurs de leur propre programme et système offensif.

Parmi les universités intéressées, LSU serait l’une des plus désespérées à mettre la main sur le jeune Manning. En effet, Ed Orgeron supervise le processus de recrutement du natif de la Louisiane depuis le début. Il est le premier entraîneur-chef à avoir rencontré Arch en personne. Le quart-arrière aurait également discuté à multiples reprises avec le nouveau coordonnateur offensif Jake Peetz via Zoom. Mais pourquoi LSU veut Manning plus que les autres? Et bien, selon plusieurs, la source de leur désespoir serait liée au fait qu’aucun des Manning, soit la famille football la plus célèbre en Louisiane, n’est enfilé l’uniforme mauve et jaune des Tigers.

«C’est l’une des grandes ironies de l’histoire du football en Louisiane. Vous avez littéralement une famille de membres du Temple de la Renommée dans un État où il n’y a qu’une seule institution emblématique et aucun membre de la famille n’y est allé.»

T-Bob Hebert via Off the Bench

Manning espère réduire sa liste à 10 écoles d’ici la fin de l’été. Ensuite, il ira visiter ces universités tout au l’automne pour finalement prendre une décision au printemps 2022. Plusieurs facteurs influenceront sa décision, notamment le personnel d’entraîneurs, le système offensif, la réputation académique de l’école, ainsi que le campus universitaire. Peu importe l’université qu’il choisit, l’avenir est prometteur pour Arch Manning.


Pour l’histoire complète, veuillez lire l’article de Jeff Duncan de The Athletic.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 186