Tua Tagovailoa passe aux aveux

Le quart-arrière partant des Dolphins de Miami, Tua Tagovailoa, a connu une première saison dans la NFL en dents de scie comparativement à d’autres jeunes quarts comme Joe Burrow et Justin Herbert, qui ont été choisis dans le même repêchage que Tua Tagovailoa.

Le jeune passeur qui en sera à sa deuxième année chez les professionnels ne s’en cache pas, il n’a pas été à la hauteur des attentes que l’équipe a fondé en lui. Dans une entrevue avec le journaliste Adam H. Beasley du Miami Herald, Tagovailoa mentionne qu’il ne se sentait pas confortable avec le livre de jeux l’année dernière : « Je n’étais pas à l’aise d’appeler les jeux. Je crois que mes coéquipiers ont été extraordinaires la saison dernière. J’étais seulement inconfortable d’appeler et de reconnaître les situations de jeu. J’exécutais les jeux et je savais qu’ils n’allaient pas fonctionner, mais j’essayais néanmoins ».

Le choix de 1er tour, 5ème au total, des Dolphins lors du repêchage de 2020 ne blâme personne d’autre que lui-même pour son année recrue remplie d’inconstance où, par moments, l’on voyait bien tout le talent et le potentiel que le quart-arrière de 23 ans possède et par d’autres occasions, l’on pouvait remarquer le manque de créativité dans son jeu : « Je ne connaissais pas assez le cahier de jeux et ce n’est pas la faute à personne d’autre que moi-même. Les jeux étaient simples quand j’étais dans la rencontre. Maintenant, je me sens plus confortable et je peux manœuvrer davantage au travers d’une saison ».

L’ancien quart-arrière réserviste de l’équipe, Ryan Fitzpatrick, a signé comme joueur autonome avec l’Équipe de Football de Washington durant la saison morte et Tua Tagovailoa ne pourra plus compter sur les prouesses de son ancien coéquipier qui ont permises aux Dolphins de Miami de demeurer dans la course aux séries éliminatoires jusqu’à la toute fin, mais sans succès.

Image par défaut
Pierre-David Bolduc
Publications: 115