Eugene Chung s’est fait dire qu’il «n’était pas la bonne minorité visible»

Un an après avoir quitté le football, Eugene Chung souhaitait faire un retour sur les lignes de côtés de la NFL. Ayant été un joueur professionnel de 1992 à 2000 et ayant passé 10 ans dans la NFL comme entraîneur de la ligne offensive, il croyait avoir le profil idéal pour se trouver un emploi dans le circuit Goodell. Cependant, il n’avait pas anticipé un facteur qui pesait contre lui: son ethnicité. En effet, lors d’une entrevue avec une équipe de la NFL qui demeure anonyme, on lui aurait fait savoir qu’il n’était pas la minorité visible que l’équipe recherchait. C’est ce que Chung a révélé au Boston Globe.

« On m’a dit: «Eh bien, vous n’êtes pas vraiment une minorité visible.» J’ai donc dit: «Attendez une minute. La dernière fois que j’ai vérifié, lorsque je me regardais dans le miroir et que je me brossais les dents, j’étais une minorité visible. Que voulez-vous dire, je ne suis pas une minorité visible?»

L’intervieweur a répondu: «Tu n’es pas la bonne minorité visible que nous recherchons.» C’est là que j’ai réalisé ce qu’était le narratif. J’ai été époustouflé, paralysé émotionnellement pendant une fraction de seconde. Je me suis demandé: «Ai-je bien entendu?».

«J’ai posé des questions à ce sujet, et dès qu’il a essayé de faire marche arrière, je me suis interposé et j’ai dit: «Oh non, non, non, non, non, vous l’avez dit. Maintenant que c’est là, parlons-en.» C’était absolument absurde pour moi qu’en 2021, quelque chose comme ça soit en fait qu’une image qu’on essaie de projeter.»

Eugene Chung via Boston Globe

Chung tenait à mentionner que le problème ne réside pas avec les personnels d’entraîneurs, mais plutôt avec le processus d’embauche. Les asio-américains sont souvent oubliés dans la discussion de discrimination raciale en Amérique du Nord, ainsi cela pourrait expliquer le commentaire déplacé de «bonne minorité visible».

Chung a en profité pour faire les louanges de ses anciens collègues, notamment son mentor Andy Reid qu’il a décrit comme une figure paternelle. L’ex-champion du Super Bowl se dit impatient d’obtenir une nouvelle opportunité dans la NFL et de retrouver la fraternité d’un personnel d’entraîneurs. Maintenant, reste à voir si la NFL et la société occidentale prendront conscience des injustices auxquelles les asio-américains font face.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 186