11 Québécois sélectionnés lors du repêchage de la LCF

Le Québec est tout simplement dominant à tous les niveaux du football canadien amateur. Chez les moins de 18 ans, le Québec fut sacré champion à 6 occasions lors des 9 dernières Coupe Canada. Quant au niveau universitaire, la province francophone fut représentée à chacune des finales de la Coupe Vanier depuis 2010, remportant le fameux trophée à six reprises. Cependant, quand vient le temps du repêchage de la LCF, elle se fait éclipser par d’autres provinces. En effet, deux fois plus d’Ontariens (22) ont été sélectionnés, et seulement 5 joueurs repêchés proviennent du RSEQ, soit trois fois moins que de l’Association sportive universitaire de l’Ouest canadien (15).

Provenance par origine des joueurs

  1. Ontario: 22
  2. Québec: 11
  3. Alberta: 8
  4. Saskatchewan: 7
  5. Colombie-Britannique: 4
  6. Manitoba: 1
  7. États-Unis: 1

Provenance par réseau universitaire

  1. NCAA (États-Unis): 24
  2. CW (Ouest Canadien): 15
  3. OUA (Ontario): 7
  4. RSEQ (Québec): 5
  5. AUS (Maritime): 3

Même si le Québec a une plus petite population que celle de l’Ontario, il est inacceptable que la province avoisinante produise le double de joueurs professionnels. Il est encore plus choquant de voir que le RSEQ traîne derrière l’OUA et le CW en matière de joueurs repêchés. Pour mettre cela en perspective, 7 Australiens ont été sélectionnés lors du repêchage mondial de la LCF. Je l’accorde, la majorité d’entre eux sont des botteurs, mais la comparaison demeure valide.

La pandémie a grandement favorisé les joueurs de la NCAA puisque, contrairement au Canada, les équipes aux États-Unis ont eu le droit de jouer des matchs. Ceci explique donc la hausse de 15 (2020) à 24 (2021) joueurs provenant de la NCAA. Il est donc préférable de se comparer au reste du Canada. Toutefois, c’est cela qui est inquiétant. Le RSEQ (5) figure troisième derrière le CW (15) et l’OUA (7). Le portrait n’était pas mieux l’année dernière. En effet, l’association québécoise figurait encore une fois au troisième rang avec 11 joueurs sélectionnés contre 28 de l’Ontario et 15 de l’Ouest canadien. À noter que cette année il y avait deux rondes de moins (6) que dans les années précédentes (8). Bref, le Québec est sans équivoque une puissance du football amateur, cependant il se fait surclassé au niveau professionnel.

Ce étant dit, il faut être fier des Québécois qui ont réussi à faire le saut chez les professionnels. Voici donc un portrait rapide de nos onze compatriotes.

Pier-Olivier Lestage, OL (Saint-Eustache)

Sélectionné par: Alouettes de Montréal (2e ronde)

Université: Montréal (RSEQ)

Redha Kramdi, DB (Alger, Algérie)

Sélectionné par: Blue Bombers de Winnipeg (2e ronde)

Université: Montréal (RSEQ)

Bruno Labelle, TE (Montréal)

Sélectionné par: Roughriders de la Saskatchewan (3e ronde)

Université: Cincinnati (NCAA)

Patrick Davis, OL (Gatineau)

Sélectionné par: Alouettes de Montréal (4e ronde)

Université: Syracuse (NCAA)

Trevor Hoyte, LB (Gatineau)

Sélectionné par: Argonauts de Toronto (4e ronde)

Université: Carleton (OUA)

Alain Cimankinda, DL (Gatineau)

Sélectionné par: Roughriders de la Saskatchewan (4e ronde)

Université: Guelph (OUA)

Jarek Richards, LB (Châteauguay)

Sélectionné par: Tiger-Cats de Hamilton (4e ronde)

Université: Saint Mary’s (AUS)

Félix Garand-Gauthier, FB (Mirabel)

Sélectionné par: Tiger-Cats de Hamilton (5e ronde)

Université: Laval (RSEQ)

David Côté, K (Québec)

Sélectionné par: Alouettes de Montréal (5e ronde)

Université: Laval (RSEQ)

Ethan Makonzo, LB (Montréal)

Sélectionné par: Alouettes de Montréal (6e ronde)

Université: Montréal (RSEQ)

Benjamin St-Juste, CB (Montréal)

Sélectionné par: Argonauts de Toronto (6e ronde)

Université: Minnesota (NCAA)

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 186