Repêchage NFL : les meilleurs et les pires choix de la première ronde

La NFL présentait, jeudi soir, la première ronde de son repêchage annuel. Si certains choix, comme celui de Trevor Lawrence par les Jaguars de Jacksonville au premier rang, faisaient l’unanimité, d’autres ont laissé les amateurs perplexes.

Voici mes sélections préférées et les décisions que j’ai trouvées les plus douteuses lors de l’événement.

Les bons coups

Bears de Chicago : Justin Fields, QB (11e)

Les Bears ont probablement frappé le plus important coup de circuit de l’encan. Ils ont envoyé le 20e choix total, un premier choix l’an prochain et des choix de quatrième et cinquième tour aux Giants de New York pour mettre la main sur la onzième sélection et sélectionner le quart-arrière des Buckeyes d’Ohio State. À la surprise de plusieurs, Fields et Mac Jones étaient toujours disponibles une fois le top-10 sélectionné. Les Bears étaient la risée de la NFL depuis la mise sous contrat d’Andy Dalton. Ceux qui les ont critiqués devront présenter des excuses au DG Ryan Pace, moi le premier.

Chargers de Los Angeles : Rashawn Slater, OL (13e)

Les Chargers ont besoin de protéger l’investissement qu’ils ont fait l’an dernier en repêchant Justin Herbert. Slater était le deuxième meilleur joueur de ligne offensive disponible jeudi soir et Los Angeles aurait fait une grave erreur en lui tournant le dos. Slater peut jouer à pratiquement toutes les positions sur la ligne et c’est tant mieux parce que les Chargers ont des trous partout. J’étais loin d’être convaincu que le produit de Northwestern serait disponible au 13e rang.

Pour les mêmes raisons, je donne une mention honorable aux Vikings du Minnesota, qui ont transigé vers le bas et qui ont mis la main sur l’excellent bloqueur Christian Darrisaw au 23e rang.

Titans du Tennessee : Caleb Farley, CB (22e)

On se demandait tous jusqu’à quel rang le talentueux demi de coin allait glisser. Après une importante opération au dos, plusieurs formations l’ont perçu comme un joueur à risques. Pourtant, les vidéos ne mentent pas; Farley est possiblement le meilleur joueur défensif de la cuvée 2021! Les Titans avaient un gros manque à combler dans leur tertiaire et ils prennent un pari qui pourrait s’avérer très payant.

Les cas douteux

Raiders de Las Vegas : Alex Leatherwood, OL (17e)

Chaque année, on attend Mike Mayock et Jon Gruden avec une brique et un fanal le soir du repêchage. Encore une fois cette année, ils nous ont donné raison de le faire. Sélectionner Leatherwood alors que d’autres joueurs de ligne offensive, comme Christian Darrisaw et Teven Jenkins, étaient toujours disponibles relève de la folie. Oui, je sais, on y est allé avec un joueur qui a joué un impressionnant total de 41 matchs dans la NCAA et qui a évolué à plus d’une position sur la ligne à l’attaque. Or, le fait qu’on ait encore des doutes sur son jeu malgré tout ce millage ne devrait-il pas être considéré comme drapeau rouge? Finalement, les Raiders ont détruit leur ligne à l’attaque dans le simple but de repêcher un autre joueur à cette position. Je ne comprendrai jamais le plan de l’organisation, si plan il y a…

Giants de New York : Kadarius Toney, WR (20e)

Comprenez-moi bien, je n’ai aucun problème avec la transaction que les Giants ont complété avec les Bears (on en parle plus haut). Descendre de neuf rangs pour aller chercher des choix supplémentaires, dont un de première ronde alors que le joueur visé (DeVonta Smith, visiblement) n’était plus disponible était une manœuvre intelligente. Surtout venant d’un DG, Dave Gettleman, qui ne descend habituellement pas au classement lors du repêchage. Or, je suis un peu surpris que Toney ait été sélectionné devant Rashod Bateman (Ravens/27e) et Terrace Marshall Jr. (disponible en deuxième ronde). L’ancien des Gators demeure un pari intéressant au potentiel très élevé, mais je trouve la sélection audacieuse pour New York.

Jaguars de Jacksonville : Travis Etienne, RB (25e)

De loin ma plus grande surprise de la soirée. Les Jaguars ont terminé la dernière saison avec un dossier de 1-15, le pire de la NFL. Ils ont des trous à pratiquement toutes les positions et ont décidé de se rabattre sur un joueur qui ne comblera aucunement un manque. L’an dernier, James Robinson, un porteur de ballon non repêché signé par Jacksonville comme agent libre a terminé la campagne à égalité au cinquième rang de la ligue pour les verges au sol avec 1070. Etienne est un bon joueur, mais je ne peux pas m’expliquer cette urgence de mettre le grappin sur lui, surtout si en tenant compte que les Jaguars seront de retour au micro pour débuter la deuxième ronde.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1134