Repêchage 2021: Mock Draft 1.0 d’Adam Bell

Tassez-vous de d’là les sujets ennuyants comme l’administration des vaccins, le reconfinement en Ontario ou bien l’éclosion de Covid-19 ayant plongé Québec, Lévis et Gatineau en «zone noire», il faut faire place aux choses pertinentes: le repêchage de la NFL. Le mois d’avril est une période excitante où les futures étoiles du football sont repêchées par nos équipes favorites. Je me lance donc de la partie en dévoilant mon premier mock draft de l’année 2021.

*À noter que les choix suivants représentent mon opinion personnelle et non celle de l’ensemble des chroniqueurs d’Attitude Football

1. Jaguars de Jacksonville

Trevor Lawrence, QB (Clemson)

Probablement le secret le moins bien gardé dans la NFL, Jacksonville sélectionnera assurément Trevor Lawrence avec leur premier choix. Le pivot de Clemson est un talent générationnel qui pourrait finalement sortir l’organisation des Jaguars hors du gouffre de la médiocrité.

2. Jets de New York

Zach Wilson, QB (BYU)

La transaction envoyant Sam Darnold en Caroline confirme que les Jets sélectionneront un quart-arrière avec le deuxième choix au total. À moins d’une grande surprise, ce quart-arrière sera Zach Wilson. Wilson est un joueur spectaculaire capable de sortir un lapin hors de son chapeau à tout moment. Ainsi, il est parfait pour le marché de New York.

3. 49ers de San Francisco (via Miami / Houston)

Trey Lance, QB (North Dakota State)

C’est à partir du troisième choix que le repêchage devient intéressant. Évidemment, lorsqu’une équipe décide de grimper au troisième rang, c’est sûrement pour aller chercher un quart-arrière, mais lequel? Je ne crois pas que les 49ers ont Mac Jones dans leur mire comme plusieurs analystes semblent le suggérer. En fait, outre les blessures, le manque d’athlétisme de Jimmy Garoppolo a été l’une des plus grandes faiblesses de l’attaque de Kyle Shanahan. Ainsi, je suis persuadé que San Francisco veut un quart-arrière qui peut également être une menace au sol. Je projette donc que les Niners sélectionnent Trey Lance pour apprendre derrière Garoppolo pour une saison.

4. Falcons d’Atlanta

Kyle Pitts, TE (Florida)

Les Falcons sont intéressés à reculer dans le repêchage. Toutefois, je ne pense pas qu’ils pourront trouver un partenaire d’échange. En effet, maintenant que les Panthers n’ont plus un besoin à la position de quart-arrière, les Broncos n’ont plus l’urgence de grimper jusqu’au 4e rang. Ainsi, ils devront sélectionner où ils sont situés actuellement. Sachant que le nouveau DG Terry Fontenot adhère à la philosophie de repêcher le meilleur joueur disponible, et ce joueur est Kyle Pitts. Bien qu’il ne comble pas un besoin en défense, l’ailier rapproché des Gators est un joueur unique que les Falcons ne peuvent pas laisser passer.

5. Bengals de Cincinnati

Penei Sewell, OT (Oregon)

Le débat s’intensifie: Penei Sewell ou Ja’Marr Chase? À mon avis, les deux joueurs sont d’un calibre similaire. Cela étant dit, la priorité numéro à Cincinnati doit être de protéger Joe Burrow. Je suis donc du camp à Penei Sewell. Immense et agile, Sewell a le potentiel d’être le meilleur bloqueur dans la NFL. Évidemment, il n’est qu’un cinquième de la ligne offensive, mais si les Bengals veulent que Burrow demeure en santé, sélectionner le produit d’Oregon est certainement un pas dans la bonne direction.

6. Dolphins de Miami (via Philadelphie)

Ja’Marr Chase, WR (LSU)

Selon moi, lorsque les Dolphins ont décidé de remonter jusqu’au 6e rang, c’est parce qu’ils pensaient que Kyle Pitts et/ou Ja’Marr Chase allaient être disponibles à ce moment-là, et ils n’auront pas tort si tout se déroule comme je le prédis. Avec Pitts déjà sélectionné, leur choix a été fait pour eux et Ja’Marr Chase se dirigera vers la Floride. Bien qu’il ne court pas les tracés les plus précis, Chase possède une rare combinaison de vitesse, de force et de capacité à attraper les ballons contestés. Grâce à cette sélection, Miami donne une arme supplémentaire à Tagovailoa et cela devrait permettre aux Dolphins de finalement participer aux éliminatoires.

7. Patriots de la Nouvelle-Angleterre (via Detroit)

*Échange: Patriots reçoivent 7e choix, 153e choix (5e ronde) et choix 7e ronde en 2022 ↔ Lions reçoivent 15e choix, 96e choix (3e ronde), 139e choix (4e ronde) et choix de 2e ronde en 2022

Justin Fields, QB (Ohio State)

Ici, les Patriots paient légèrement trop cher pour dépasser les Broncos et repêcher leur quart-arrière de l’avenir. Honnêtement, j’étais sceptique que les Patriots allaient pouvoir améliorer leur groupe de quarts-arrière à travers le repêchage. Cependant, l’acquisition de Darnold par les Panthers leur a grandement facilité la tâche. Ainsi, avec le 7e choix au total, Bill Belichick met la main sur Justin Fields. Cette sélection pourrait possiblement être le vol du repêchage 2021. En effet, Fields est selon plusieurs le deuxième meilleur pivot derrière seulement Trevor Lawrence.

8. Panthers de la Caroline

Rashawn Slater, OT (Northwestern)

Comme mentionné à plusieurs reprises, la transaction de Sam Darnold est venue changer l’allure du repêchage pour plusieurs organisations, dont pour celle qui en a fait l’acquisition. Les efforts des Panthers devraient maintenant se tourner vers la ligne offensive. Évidemment, Cam Erving n’est pas la solution à long terme au poste de bloqueur à gauche. Quant à Taylor Moton, il jouera la prochaine saison sous l’étiquette de joueur de franchise. Donc rien ne garantit qu’il sera de retour en 2022. Ainsi, avec le 8e choix au total, les Panthers sélectionneront le meilleur bloqueur disponible, c’est-à-dire Rashawn Slater de Northwestern.

9. Broncos de Denver

Patrick Surtain II, CB (Alabama)

Probablement les plus grands perdants de mon mock draft, les Broncos n’obtiendront pas leur quart-arrière d’avenir à travers le repêchage. Cependant, mettre la main sur le meilleur joueur défensif de l’encan 2021 n’est pas un mauvais prix de consolation. Détrompez-vous, même si les Broncos ont fait l’acquisition de Kyle Fuller, ils ont encore un besoin à la position de demi de coin. Patrick Surtain II serait donc une excellente sélection au 9e rang. Spécialiste de la couverture homme à homme, Surtain possède le gabarit, la vitesse et l’instinct pour exceller au prochain niveau.

10. Cowboys de Dallas

Caleb Farley, CB (Virginia Tech)

Avec seulement un joueur défensif de sélectionné jusqu’à présent, plusieurs options se présentent à Jerry Jones de ce côté du ballon. Ils pourraient sélectionner un chasseur de quart, un joueur de ligne défensive ou même un maraudeur. Toutefois, considérant son penchant pour des joueurs explosifs pouvant vendre des milliers de chandails, je pense que Caleb Farley de Virginia Tech est un choix tout à fait logique. En effet, s’il demeure en santé, Farley a le potentiel de devenir un futur membre du Temple de la Renommée. Cependant, son état de santé est loin d’être certain. Donc avec ce choix, je prédis que les Cowboys tentent de claquer un coup de circuit avec cette sélection risquée.

11. Giants de New York

Micah Parsons, LB (Penn State)

Ayant repêché Andrew Thomas (OT) l’année dernière et ayant mis sous contrat Kenny Golladay pour venir combler un besoin à la position de receveur, je pense que Dave Gettleman va essayer d’améliorer sa défensive. Les Giants veulent retrouver les beaux jours de quand ils étaient dotés de joueurs physiques capables de frapper tout ce qui bouge n’importe où sur le terrain. C’est ainsi que Micah Parsons entre en scène. Le secondeur de Penn State correspond parfaitement au type de joueur que Gettleman recherche. Imposant, rapide, excellent sur le blitz et efficace en couverture de passe, je ne peux pas identifier quelqu’un de mieux pour s’aligner à côté de Blake Martinez.

12. Eagles de Philadelphie (via Miami / San Francisco)

DeVonta Smith, WR (Alabama)

En reculant du 6e au 12e rang, les Eagles ont donné un vote de confiance à Jalen Hurts. Ils doivent désormais l’outiller d’armes intéressantes et quoi de mieux que de sélectionner le tout dernier récipiendaire du trophée Heisman. Bien qu’il ne pèse que 175 livres tout mouillé, DeVonta Smith est probablement le receveur le plus prêt à avoir un impacte immédiat chez les pros. Il n’a pratiquement aucune faiblesse; il court les meilleurs tracés de cette cuvée, il est doté de bonnes mains et d’une vitesse fulgurante, il bondit comme une sauterelle, il attrape le ballon dans le trafic et il n’a pas peur de mettre son nez dans un bloque. Bref, le natif de la Louisiane est le receveur parfait. Maintenant, reste à voir si Hurts sera capable de lui mettre le ballon dans les mains.

13. Chargers de Los Angeles

Christian Darrisaw, OT (Virginia Tech)

Visiblement, l’administration des Chargers n’avait qu’une mission en tête au cours de la saison morte: protéger Justin Herbert. Ils ont signé les agents libres Corey Linsley (C), Matt Feiler (G) et Oday Aboushi (G). Le boulot n’est toutefois pas terminé. Avec Christian Darrisaw d’encore disponible sur le tableau, je crois que Tom Telesco tirera sur la gâchette et sélectionnera le bloqueur de Virginia Tech. S’il améliore sa constance, Darrisaw possède les habiletés nécessaires pour être un bloqueur de qualité dans la NFL. Ainsi, au 13e rang, les Chargers viennent peut-être de trouver le joueur qui viendra sécuriser une extrémité de la ligne offensive pour la prochaine décennie.

14. Colts d’Indianapolis (via Minnesota)

*Échange: Colts reçoivent 14e choix et 119e choix (4e ronde) ↔ Vikings reçoivent 21e choix, 54e choix (2e ronde) et choix de 5e ronde en 2022

Jaylen Waddle, WR (Alabama)

Tout le monde est à la recherche du prochain Tyreek Hill et avec Jaylen Waddle d’encore disponible au 14e rang, les Colts se permettent d’être agressifs. Ils grimpent ainsi du 21e au 14e rang pour aller chercher leur marchand de vitesse à la position de receveur. Au cours de la dernière saison, T.Y. Hilton a considérablement ralenti. Les Colts ont donc besoin d’un véritable receveur numéro 1 pour venir en aide à leur nouvelle acquisition Carson Wentz. De plus, Indianapolis peut aspirer au Super Bowl dès l’année prochaine. C’est pourquoi, selon moi, Chris Ballard doit être ambitieux et ne doit pas avoir peur d’aller chercher le joueur qu’il veut. On assiste pour une deuxième année consécutive à une cuvée historique de receveurs et Waddle est débatablement le meilleur du lot.

15. Lions de Detroit (via Nouvelle-Angleterre)

Jeremiah Owusu-Koramoah, LB (Notre Dame)

Après avoir reculé dans le repêchage, les Lions compléteront la première sélection de leur tout nouveau régime. Jeremiah Owusu-Koramoah semble être le type de joueur qui correspond à la culture que Dan Campbell tente de bâtir à Detroit. Un leader dans la défense de Notre Dame en 2020, Owusu-Koramoah est un joueur versatile et explosif. En effet, les Lions pourraient l’utiliser en tant que secondeur, maraudeur ou même dans la « slot ». Extrêmement agressif, il peut livrer de collision percutante soit sur le blitz ou en poursuite. Bref, cet homme à tout faire est le joueur idéal dans une division où on doit affronter Aaron Rodgers deux fois par année.

16. Cardinals d’Arizona

Jaycee Horn, CB (South Carolina)

Les Cardinals se mordent probablement les doigts après avoir vu les Colts sélectionner Waddle au 14e rang. Cependant, en repêchant Jaycee Horn, l’Arizona vient combler le trou créé par le départ de Patrick Peterson. Extrêmement compétitif, Horn a la combinaison idéale de gabarit, de vitesse et de jeu physique. Bien qu’il n’a pas le profile archétype d’un demi de coin pour une défense qui utilise énormément de couvertures zones comme celle de Vance Joseph le fait, ses habiletés sont trop attrayantes pour le laisser passer. Donc, avec cette sélection, les Cardinals ajoutent un autre athlète incroyable dans ce qui pourrait être la défense la plus rapide du circuit.

17. Bears de Chicago (via Las Vegas)

*Échange: Bears reçoivent 17e choix, 121e choix (4e ronde), 167e choix (5e ronde) ↔ Raiders reçoivent 20e choix, 83e choix (3e ronde), 228e choix (6e ronde) et un choix 6e ronde en 2022.

Mac Jones, QB (Alabama)

Le temps presse à Chicago pour le directeur général Ryan Pace. Depuis son arrivé, les Bears n’ont toujours pas mis la main sur un quart-arrière de qualité, notamment à cause de sa bourde de 2017 lorsqu’il a sélectionné Mitch Trubisky au lieu de Patrick Mahomes ou de Deshaun Watson. Sachant qu’Andy Dalton ne fera rien pour améliorer son sort, Pace se doit de passer à l’action. Ainsi, par peur que Washington sélectionne Mac Jones, il grimpe de trois échelons pour aller chercher le quart-arrière d’Alabama. Doté de sang froid et d’une excellente précision, Jones pourrait être l’élément manquant dans une attaque qui comprend déjà Allen Robinson, Anthony Miller, Cole Kmet, Tarik Cohen et David Montgomery. En fait, il serait complètement inacceptable que les Bears sortent du repêchage sans un plan à long terme derrière le centre.

18. Dolphins de Miami

Jayson Oweh, EDGE (Penn State)

Ayant déjà sélectionné Ja’Marr Chase avec leur première sélection, les Dolphins un peu plus de flexibilité au 18e rang. Je pourrais les voir sélectionner un joueur de ligne offensive ici, toutefois je crois qu’ils préféreront attendre en deuxième ronde pour le faire. Ainsi, je prédis que Miami appellera le nom de Jayson Oweh au 18e rang. Comme tous les chasseurs de quart de la cuvée 2021, Oweh n’est pas l’espoir parfait sortant de Penn State. En fait, en termes de production (0 sack), ce fut une année difficile pour le natif du New Jersey. Cependant, c’est un joueur physique qui est capable de semer le chaos dans le champ arrière. Muni de rares capacités athlétiques, Miami serait l’endroit parfait où Oweh pourrait affiner sa technique et devenir un joueur de premier plan.

19. Washington

Rashod Bateman, WR (Minnesota)

Champion en titre de la division Est de la NFC, Washington a grandement besoin d’améliorer son attaque. En fait, en 2020, la troupe de Ron Rivera avait l’une des pires attaques aériennes du circuit Goodell. Ainsi, le nouveau directeur général Martin Mayhew s’est retroussé les manches et il est passé l’action en faisant l’acquisition de Ryan Fitzpatrick (QB) et de Curtis Samuel (WR). Cependant, je crois que le groupe de receveur aurait besoin d’un autre morceau pour compléter le jeu de McLaurin et de Samuel. Ce morceau devrait être Rashod Bateman. Non seulement que les couleurs de Washington ressemblent à celles des Golden Gophers, mais il pourrait exceller dans la capitale américaine. Très rigoureux dans sa technique, Bateman est un receveur à gros gabarit qui court de bons tracés dans les trois niveaux (court, intermédiaire, profond). Il donnerait également une alternative à Logan Thomas une fois rendu dans la zone rouge.

20. Raiders de Las Vegas (via Chicago)

Azeez Ojulari, EDGE (Georgia)

Que ce soit dans la tertiaire, au deuxième niveau ou sur la ligne défensive, les Raiders ont besoin d’aide partout en défense. Cependant, le sujet de discussion entourant le manque de pression appliqué sur les quarts adverses a pris de l’ampleur au cours des dernières saisons. Ainsi, Mike Mayock se doit d’adresser la position de chasseur de quart. Donc avec le 20e choix, les Raiders sélectionneront Azeez Ojulari de Georgia. Que ce soit en deux points d’appuis en tant que secondeur extérieur ou avec les mains dans le sable en tant qu’ailier défensif, Ojulari trouve souvent un moyen de frapper le pivot adverse. Tout comme Oweh à Miami, s’il peaufine sa technique, il a le potentiel de devenir un joueur d’impacte pour les Raiders au cours de la prochaine décennie.

21. Vikings du Minnesota (via Indianapolis)

Alijah Vera-Tucker, G (USC)

La situation des gros bonhommes des Vikings commence à devenir inquiétante et nul besoin n’est aussi alarmant que celui à la position de garde. Ainsi, avec le 21e choix, les Vikings sélectionnent le même joueur qu’ils auraient pris au 14e rang, c’est-à-dire Alijah Vera-Tucker. Le produit d’USC est sans équivoque le meilleur garde du repêchage. Que ce soit en protection de passe ou en situation de course, le natif d’Oakland est capable de faire du bon boulot. Son arrivée viendra combler le vide laissé par Ezra Cleveland qui devrait être déplacé comme bloqueur à gauche. Bref, si Vera-Tucker est disponible lorsque les Vikings feront leur choix, ce serait une erreur de repêcher quelqu’un d’autre.

22. Titans du Tennessee

Asante Samuel Jr., CB (Florida State)

Il faut le croire, la pomme de tombe jamais loin du pommier. En effet, Asante Samuel Jr. est une quasi-copie conforme de son père. Pas le joueur le plus imposant, certains analystes ont encore des doutes sur le potentiel du produit de Florida State. Cependant, doté d’un excellent instinct, Samuel Jr. est un joueur intelligent et techniquement rigoureux qui sera capable de faire des jeux sur le ballon. Pouvant jouer dans la « slot » comme à l’extérieur, le natif de Sunrise est un choix peu risqué qui viendra aider immédiatement la mauvaise tertiaire des Titans.

23. Jets de New York (via Seattle)

Jaelan Phillips, EDGE (Miami)

Les Jets ont besoin d’aide partout dans leur alignement. Ainsi, avec leur deuxième sélection en première ronde, les Jets prennent le meilleur joueur disponible: Jaelan Phillips. Le chasseur de quart est un choix risqué en raison de son historique avec les commotions cérébrales (il a même pris une première retraite en 2018). Cependant, ayant deux choix en première ronde, Joe Douglas peut se permettre de rouler les dés sur le géant de 6’5″. Bien qu’il se débrouille contre le jeu au sol, Phillips se distingue en étant le meilleur chasseur de quart de la cuvée 2021. En fait, s’il demeure en santé, le produit des Hurricanes a le potentiel de devenir Julius Peppers 2.0.

24. Steelers de Pittsburgh

Teven Jenkins, OT (Oklahoma State)

Les Steelers font rarement quelque chose d’excitant en première ronde et je crois que cette tendance va se maintenir. En effet, ayant besoin d’aide sur la ligne offensive, j’anticipe que Kevin Colbert ira dans cette direction. Ainsi, avec le 24e choix, les Steelers de Pittsburgh sélectionneront le robuste Teven Jenkins d’Oklahoma State. Dans le Big 12, Jenkins s’amusait à bousculer les ailiers défensifs devant lui, particulièrement sur les jeux courses. Sachant que la troupe de Mike Tomlin a eu de la misère courir le ballon en 2020, l’arrivée du colosse de 310 livres va être apprécié.

25. Jaguars de Jacksonville (via Los Angeles Rams)

Trevon Moehrig, S (TCU)

Comme les Jets un peu plus tôt, les Jaguars ont tellement de trous dans leur effectif qu’ils devraient tout simplement sélectionner le meilleur joueur sur le tableau. Ce joueur est le maraudeur de TCU Trevon Moehrig. Rapide, physique et polyvalent, Moehrig peut exceller dans une multitude de rôles. En fait, dépendant de la situation, il pourrait jouer de la couverture homme à homme avec un grand ailier rapproché ou avec un petit receveur dans la « slot ». Son rôle idéal serait toutefois dans les zones profondes où il aurait la liberté de suivre son remarquable instinct.

26. Browns de Cleveland

Kwity Paye, EDGE (Michigan)

Qui l’aurait cru, les Browns de Cleveland sont l’une des équipes les plus complètes de la NFL. Cependant, ils ont encore besoin d’une présence plus menaçante et constante à l’opposé de Myles Garrett. Ainsi, lorsque le directeur général Andrew Berry verra le nom de Kwity Paye glisser au 26e rang, il devrait courir jusqu’au podium pour soumettre sa sélection immédiatement. Natif d’un camp de réfugiés en Guinée, Paye n’a jamais été extrêmement productif (2 sacks en 2020). Cependant, cela ne veut pas dire qu’il n’avait pas un impact. En fait, c’était tout le contraire. Séquence après séquence, il semait le chaos dans le champ arrière, créant ainsi des opportunités pour ses coéquipiers. Bref, si Paye se dirige vers Cleveland, Myles Garrett pourrait amasser son plus haut total de sacks du quart en carrière et le niveau de jeu de la défensive des Browns pourrait grimper d’un cran.

27. Ravens de Baltimore

Terrace Marshall Jr., WR (LSU)

Après avoir remporté le titre de MVP en 2019, Lamar Jackson a légèrement déçu la saison dernière. Si l’on peut en tirer une conclusion, c’est qu’il a besoin de meilleures armes. Pour palier à la situation, les Ravens repêchent le receveur de 6’4″ Terrace Marshall Jr. au 27e rang. Le produit de LSU viendrait complémenter le jeu du receveur à petit format Hollywood Brown en étant une cible plus imposante, particulièrement dans la zone rouge. Marshall Jr. créerait également une menace verticale dans l’attaque de Greg Roman, puisqu’il est à son meilleur dans les zones intermédiaires et profondes. Bref, Marshall Jr. apporterait une nouvelle dimension à une attaque qui est largement axée sur le jeu au sol.

28. Saints de la Nouvelle-Orléans

Dyami Brown, WR (North Carolina)

Les Saints ont dû restructurer et couper plusieurs contrats afin de retomber sous le cap salarial. Ceci veut dire qu’ils n’ont pas pu améliorer leur alignement à travers le marché des joueurs autonomes. Ainsi, pour combler leur plus grand besoin, soit à la position de receveur, ils devront se tourner vers le repêchage. En fait, outre Alvin Kamara et Michael Thomas, il manque visiblement de talent et de dynamisme alentour de Jameis Winston (ou Taysom Hill). Donc, sachant que Sean Payton et Mickey Loomis n’ont jamais eu peur d’aller à l’encontre de la pensée populaire/médiatique, je ne serais pas surpris de les voir sélectionner Dyami Brown de North Carolina. Moyennant au-delà de 20 verges par attrapé au cours des deux dernières saisons, Brown est possiblement le meilleur receveur en tracé vertical. Certains diront qu’il ne courrait pas une grande variété de tracés, mais ne tombez pas dans le panneau, il est capable de faire des ravages dans les zones courtes à intermédiaires. Bref, en ajoutant Brown, les Saints pourront étirer les défensives adverses, créant ainsi plus d’opportunités pour Kamara et Thomas.

29. Packers de Green Bay

Elijah Moore, WR (Ole Miss)

Lors du dernier repêchage, les Packers ont su fouetter Aaron Rodgers en sélectionnant son éventuel remplaçant Jordan Love. Cependant, cette année il serait peut être temps qu’ils lui offrir ce que son coeur désire, soit un deuxième receveur de qualité. À mon avis, Rodgers est probablement nostalgique des beaux jours de Randall Cobb et de Jordy Nelson. Ainsi, en ajoutant un Elijah Moore dans son arsenal, Rodgers pourrait recréer une version améliorée de ce duo. Moore est un receveur électrisant opérant principalement dans la « slot ». Mais ce qui fait de lui une véritable cible de premier plan est sa ténacité. En effet, malgré sa petite stature, le natif de Fort Lauderdale n’a jamais peur de mettre son nez dans le trafic et il est capable de maintenir le ballon même dans collisions percutantes.

30. Bills de Buffalo

Christian Barmore, DI (Alabama)

Bien que la contribution des porteurs de ballons fut plutôt décevante en 2020, je serais énormément surpris que les Bills en sélectionnent un aussi tôt dans le repêchage. Ainsi, je pense qu’ils vont sélectionner le premier plaqueur défensif du repêchage, soit Christian Barmore. Extrêmement mobile pour un bonhomme de 310 livres, Barmore a un immense potentiel et il est souvent comparé à l’ex-membre des Bills Marcell Dareus. Ce étant dit, il devra attendre jusqu’au 30e rang avant d’entendre son nom puisqu’il fait preuve d’inconstance, surtout contre la course. Donc, s’il est capable de tenir le fort au lieu de toujours vouloir pénétrer le champ arrière, Barmore pourrait venir réparer la bourde de 2019 (repêcher Ed Oliver au 9e rang) et devenir la solution à long terme au centre de la ligne défensive des Bills.

31. Chiefs de Kansas City

Jalen Mayfield, OT (Michigan)

Bien qu’on adore Laurent Duvernay-Tardif au Québec, il ne faut pas se le cacher, la plus grande faiblesse des Chiefs est au niveau de la ligne offensive. Après avoir libéré Mitchell Schwartz et Eric Fisher, il y a désormais des trous béants aux deux extrémités de la ligne offensive. Ainsi, avec le 31e choix de l’encan 2021, les Chiefs sélectionneront Jalen Mayfield. Contrairement aux Jets, aux Browns et aux Bills, Kansas City ne prendra pas le meilleur joueur disponible, mais bien un joueur qui viendra combler un besoin. Mayfield est un mastodonte de 326 livres capable de lancer des joueurs dans la machine à laver. Cependant, il a certaines faiblesses lorsque vient le temps de faire de la protection de passe. Heureusement pour lui, plusieurs de ses erreurs d’apprentissage seront masquées par le brio de Patrick Mahomes. Donc, Mayfield ne sera probablement pas le partant dès son arrivée à Kansas City, mais s’il continue à se développer, on pourrait rapidement le voir sécuriser le poste de bloqueur à droite.

32. Buccaneers de Tampa Bay

Travis Etienne, RB (Clemson)

Tout juste couronnés champions du monde, les Buccaneers vont tenter de répéter leurs exploits en 2021. Pour ce faire, le directeur général Jason Licht a conservé le noyau de joueurs intact en renouvelant les contrats de la majorité de leurs agents libres. Donc, à première vue, les Bucs n’ont pas de véritables faiblesses. Ainsi, l’organisation peut choisir de soit commencer à se préparer pour l’avenir ou de rendre l’équipe encore plus dangereuse à court terme. Puisque les fenêtres de championnat sont éphémères, je crois que les Buccaneers essaieront de maximiser leur succès tant et aussi longtemps que Tom Brady est derrière le centre. Ainsi, avec Travis Etienne encore disponible, la position de porteur de ballon est probablement le seul endroit où ils peuvent s’améliorer. Capable de contribuer tant au sol que par voie de réception, Etienne est une véritable fusée dans le champ arrière. Il peut à tout moment briser un plaqué et déguerpir sur une course de 50 verges. Je ne suis pas un grand fan de sélectionner un porteur de ballon en première ronde, cependant, j’approuve de cette stratégie dans le contexte des Bucs.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 194