Najee Harris envoie promener un analyste du repêchage

Najee Harris est perçu par la plupart des analystes spécialisés dans le repêchage de la NFL comme étant le meilleur espoir de la cuvée 2021 à la position de porteur de ballon. L’ancien du Crimson Tide d’Alabama dans la NCAA est fort comme un bœuf du haut de ses six pieds deux pouces et 230 livres et a terrorisé les défenses adverses la saison dernière, en route vers un titre de champion national.

Harris est bien conscient de son potentiel, toutefois, ce n’est pas parce que quelqu’un lui tend une fleur qu’il ira nécessairement la cueillir. Récemment, l’analyste Todd McShay d’ESPN a mentionné que le natif de la Californie avait énormément amélioré sa capacité à attraper des passes en sortie du champ arrière la saison dernière.

De passage au podcast de l’informateur Adam Schefter plus tôt cette semaine, Harris a déclaré que tout ça n’est que foutaise.

« Je pense que Todd McShay peut aller se faire foutre. Comment peut-il dire « Il a montré une meilleure production? « Je n’ai pas joué à ma première et à ma deuxième saison. Rarement ou jamais. Je n’ai pas eu l’occasion de montrer que je pouvais attraper le ballon. Ce n’est pas parce que je n’étais pas capable, c’est parce que je n’étais pas sur le jeu pour montrer aux gens que je pouvais attraper. Alors arrêtons de regarder la feuille de statistiques et regardons le match. »

Au total des saisons 2017 et 2018, ses deux premières au niveau universitaire, Harris a capté un total de dix ballons pour le Crimson Tide. En 2019, ce nombre est monté à 27, puis à 43 l’automne dernier. Selon le principal intéressé, cette courbe d’amélioration est simplement liée à une hausse du nombre de ballons envoyé en sa direction.

Sa force a toujours été de courir à l’intérieur des bloqueurs, mais la dernière campagne a ouvert les yeux à certains (les siens étaient visiblement déjà bien ouverts) à certains. Si les équipes sont parfois frileuses à l’idée de repêcher un porteur de ballon en premières rondes, certaines d’entre elles auront des regrets si elles ignorent le colosse.

Image par défaut
Grégoire Lefebvre
Publications: 38