Les Dolphins renvoient Ereck Flowers à Washington

Une seule saison après lui avoir accordé un contrat de trois ans et 30 millions de dollars, les Dolphins de Miami ont échangé le garde Ereck Flowers à l’Équipe de Washington. Une inversion de choix tardifs au repêchage compléterait le pacte. Ian Rapoport de NFL Network est le premier à avoir rapporté la nouvelle.

Les Dolphins économiseront huit millions de dollars sur leur masse salariale en 2021 grâce à cette transaction. C’est à peu près l’argent nécessaire pour mettre sous contrat les joueurs qui seront repêché par l’équipe cette semaine.

Flowers n’est pas le seul joueur de la cuvée d’agents libres 2020 des Dolphins à être passé sous le couperet ce printemps. Le chasseur de quarts Shaq Lawson, le secondeur Kyle Van Noy porteront tous les deux appris qu’ils ne seraient pas de retour il y a plusieurs semaines, tandis que le porteur de ballon Jordan Howard n’a même pas complété la dernière campagne.

C’est un retour à Washington pour Flowers, qui a disputé la saison 2019 dans la capitale américaine. C’est d’ailleurs là-bas qu’il est passé de la position de bloqueur à celle de garde. Son niveau de jeu s’est élevé d’un cran cette année-là. C’est ce qui lui a valu son gros contrat avec Miami. Choix de premier tour des Giants, le neuvième au total en 2015, il n’a jamais su combler les attentes dans la Grosse Pomme. Il a également porté l’uniforme des Jaguars le temps de huit rencontres en 2018.

Placement de pions en vue du repêchage?

Adam Beasley du Miami Herald rapporte que les Dolphins ont l’intention de déplacer leur bloqueur à droite partant, Robert Hunt, à la position de garde. En libérant le poste à l’extrême droite, dans l’angle mort de Tua Tagovailoa, on peut penser que l’équipe a l’intention de mettre la main sur un bloqueur jeudi lors du premier tour du repêchage. Miami détient les sélections #6 et #18.

De plus en plus d’informations provenant des quatre coins de la NFL veulent que le bloqueur étoile des Ducks de l’Oregon dans la NCAA, Penei Sewell, glissera jusqu’au sixième échelon. Si tel est le cas, Miami devra trancher entre le meilleur joueur de ligne offensive de la cuvée ou une cible d’élite pour son quart-arrière.

Image par défaut
Grégoire Lefebvre
Publications: 38