Le gérant marketing de Deshaun Watson se prononce sur la controverse

Le gérant marketing de Deshaun Watson Bryan Burney a dévoilé dans un communiqué mardi un nouveau point de vue dans l’histoire d’accusations d’inconduite sexuelle du quart-arrière.

C’est l’avocat de Watson, Rusty Hardin qui a publié le communiqué mardi. Dans ce communiqué, Burney explique qu’un homme qui disait représenter la plaignante lui a avoué en janvier que lui et sa cliente feront du chantage au joueur des Texans.

Voici ce que dis le communiqué :

« 1. Mon nom est Bryan Burney. Je suis le gérant marketing pour le quart-arrière des Texans de Houston Deshaun Watson et j’ai ce rôle depuis plus de trois années. J’ai une connaissance personnelle des faits dits dans cette déclaration ; ils sont vrais et corrects.

2. Au milieu de janvier 2021, j’ai parlé avec un individu qui je crois est le plaintif identifié comme « Jane Doe » dans l’affaire Jane Doe contre Deshaun Watson, Cause Numéro 2021-15613, en attente dans le Comté Harris au Texas. Il est clair que la personne à qui j’ai parlé a rencontré Deshaun le 28 décembre 2020, le même jour où Jane Doe affirme dans sa pétition avoir rencontré Deshaun. Lorsque j’ai parlé avec Madame Doe en janvier, elle m’a déclaré qu’elle voulait une entente de la part de Deshaun, mais ce qu’elle voulait régler n’était pas clair pour moi.

3. Lors de mes discussions avec madame Doe, j’ai questionné la base factuelle de cette « entente » qu’elle demandait de Deshaun. Madame Doe m’a informé qu’elle demandait à être payée $30 000 pour ce qu’elle référait à un « silence indéfini » à propos de sa rencontre avec Deshaun. Je lui ai demandé pour quelle raison elle serait silencieuse et si quoi que ce soit s’est passé avec Deshaun contre son gré. Elle m’a confirmé que tout ce qui s’est passé s’est fait avec consentement durant sa rencontre avec Deshaun. J’ai demandé à madame Doe pourquoi Deshaun devrait payer pour le silence à propos de quelque chose qui est respecte le consentement – peu importe ce que c’était. Elle a dit que c’était parce que les deux, elle et Deshaun, qui aimeraient garder cela secret et qu’elle devrait être payée pour son « silence ».

4. Après mes conversations avec madame Doe, j’ai reçu un appel d’un homme qui se déclarait comme étant son « gérant d’affaires ». Le gérant d’affaires de madame Doe m’a dit que la rencontre entre elle et Deshaun Watson serait embarrassante si elle était révélée et que Deshaun devrait payer pour garder cette histoire secrète.

5. J’ai dit à cet individu que sa demande d’être payé pour ne pas révéler une intéraction consentante entre deux adultes était une extorsion.

6. Il a répondu, « Ce n’est pas de l’extorsion, c’est du chantage. »

7. J’ai informé les individus que Deshaun ne payerait pas les $30 000 demandés.

8. Dans les années que j’ai connu Deshaun, je l’ai connu en tant qu’un être humain respectueux et décent. Je ne le crois pas capable d’agir de la manière dont « Jane Doe » l’a anonymement accusé dans cette affaire. Cette affaire est aussi complètement inconstante avec plusieurs paroles dites par Jane Doe et son « gérant d’affaires » qui indiquent que sa rencontre avec Deshaun ne comprenait que des activités consentantes. »

Si ce que Burney dit est vrai et est possible à prouver, l’affaire Watson pourrait facilement pencher en faveur du joueur des Texans. Pour l’instant, 24 plaintes ont été déposées à l’endroit de Watson.

Image par défaut
Jérémie Lussier
Publications: 310