Antoine Winfield justifie son usage du « peace sign » devant Tyreek Hill

Tyreek Hill a manqué de respect aux joueurs à l’endroit des joueurs défensif des Buccaneers de Tampa Bay lors de la Semaine 12 du calendrier régulier. Le petit receveur avait connu un match du tonnerre, accumulant 269 verges de gains et marquant trois touchés, mais avait surtout nargué ses adversaires, dont le maraudeur recrue Antoine Winfield Jr.

Hill avait jeté son fameux « peace sign » signature à Winfield avant d’un marquer un de ses majeurs, puis a arrêté sa course à la ligne des buts pour y faire un backflip sur le touché suivant.

Tout ça, Winfield l’avait bien en tête, dimanche soir, lorsque Hill a connu Super Bowl très difficile. Les statistique finale peuvent être trompeuses. Oui, le Cheetah a terminé la rencontre avec sept réceptions pour 73 verges, mais la plupart de ces gains ont été accumulés dans une cause perdue au quatrième quart. À un moment qu’il a jugé opportun, Winfield s’est gâté sur le cas de Hill, lui renvoyant son « peace sign ».

La recrue a été pénalisé sur le jeu, alors que Hill n’avait jamais été puni pour ses gestes en saison régulière.

« Le narguer, c’est quelque chose que je devais faire. Quand nous les avons affrontés plus tôt cette saison, Hill nous a attaqués. Il s’est retourné devant mon visage et m’a fait le signe. Il était donc normal que je lui rende la pareille. C’était incroyable de faire ça. Je ne vais même pas mentir. »

Antoine Winfield Jr. après la rencontre

Est-ce que cette leçon servira de leçon d’humilité pour Hill? Celui-ci a pris l’habitude de se moquer de ses adversaires.

Peut-être que la défaite au Super Bowl, et surtout sa performance personnelle, le ramèneront sur Terre.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1107