Urban Mayer croit que la situation des Jaguars est « parfaite »

Le nom d’Urban Meyer est sur toutes les lèvres depuis jeudi matin. Après des spéculation qui ont duré toute la journée, la légende du football universitaire américain a finalement apposé son nom au bas d’un premier contrat dans la NFL et est devenu l’entraîneur-chef des Jaguars de Jacksonville.

Trois fois champions du Championnat national de la NCAA (2006 et 2008 avec les Gators de Florida et 2014 avec les Buckeyes d’Ohio State), Meyer s’était retiré du coaching après la saison 2018. Il occupait depuis des fonctions administrative à Ohio State.

Rejoindre la NFL n’était pas un but clair pour lui; ça lui prenait absolument une situation parfaite. Cette situation, il croit l’avoir trouvée à Jacksonville. C’est du moins ce qu’il a indiqué dans une vidéo présentée sur le site web de l’équipe.

Difficile d’argumenter avec le principal intéressé. Les Jaguars détiennent le tout premier choix au prochain repêchage, qui devrait servir à sélectionner le surdoué quart-arrière de l’Université Clemson Trevor Lawrence. De plus Jacksonville comptera sur plus de 100M$ sous le plafond salarial à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, plus que toutes les autres équipes de la NFL.

On l’oublie souvent en raison de leur fiche de 1-15 lors de la plus récente saison régulière, mais l’équipe des Jaguars est remplie de jeunes talents autour desquels construire. Signé comme joueur autonome non-repêché lors de la dernière saison morte, le porteur de ballon James Robinson a été l’une des belles surprises dans la ligue en 2020, accumulant plus de 1000 verges au sol. Les receveurs D.J. Chark et Laviska Shenault ont été impressionnant lors de la dernière saison et seront assurément à surveiller dans un futur rapproché.

L’unité défensives des Jags restent à rebâtir, mais avec tout l’argent disponible, ça pourrait se faire très rapidement (regardez ce que les Dolphins ont fait il y a un an à peine). N’oublions pas que Jacksonville bénéficie de deux choix de première ronde, de deux choix de deuxième ronde et d’un total de onze sélections au prochain encan de la NFL.

La première étape du plan de Meyer sera d’embaucher un groupe d’entraîneurs pour mener son équipe. Le principal intéressé a certainement déjà plusieurs noms en tête. On peut s’attendre à voir l’organisation procéder à quelques annonces dans les prochaines semaines.

  • Jeudi soir, les Jets de New York ont nommé Robert Saleh à titre d’entraîneur-chef. Saleh était en poste à titre de coordonnateur défensif des 49ers de San Francisco et devient le premier entraîneur-chef musulman de l’histoire de la NFL.
Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1111