Les Dolphins pourraient-ils repêcher un quart-arrière au 3e rang?

Avec la troupe de Brian Flores désormais éliminée, les Dolphins peuvent maintenant se concentrer sur l’avenir. Ils détiennent présentement les 3e et 18e choix dans le prochain repêchage en plus d’avoir 32,8 M$ de disponible sur la masse salariale. L’une des plus grandes décisions qu’ils auront à prendre est de déterminer si Tua Tagovailoa est bel et bien un quart-arrière de franchise, une décision qui sera plus dure que vous pensez.

Sélectionné au cinquième rang de l’encan 2020, Tagovailoa a lancé pour 1805 verges, 11 touchés et 5 interceptions en neuf rencontres en tant que partant, en plus de courir pour 109 verges et 3 touchés. Miami présente une fiche de 6-3 lorsque le produit d’Alabama amorce la rencontre derrière le centre. Ceci n’est donc pas une mauvaise année recrue. Cependant, en ayant le troisième choix au total du prochain repêchage tout en disposant d’un effectif digne des éliminatoires, les Dolphins se retrouvent dans une position inusitée. En effet, s’ils ne sont pas convaincus des performances de Tagovailoa, ce printemps est probablement la meilleure opportunité pour le remplacer et de mettre la main sur un pivot de premier plan. Donc pour prédire ce que les Dolphins feront, je vais me mettre dans les souliers du DG Chris Grier.

L’argument pour remplacer Tua Tagovailoa

Le natif d’Hawaï est loin d’avoir été spectaculaire en 2020. Statistiquement, il a moyenné 200,6 verges par rencontre, ce qui est bon pour le 30e rang dans la NFL, juste derrière Dwayne Haskins et Mitchell Trubisky. Il a connu trois matchs sous la barre des 100 verges et son dernier départ face aux Bills fut désastreux. De plus, Flores n’a pas eu peur de le rétrograder au banc et d’envoyer Ryan Fitzpatrick dans la mêlée lors des moments critiques. Finalement, plusieurs commencent à se questionner sur son habileté à lancer la longue balle. En effet, il n’a complété que 37,3% de ses passes de plus de 15 verges, ce qui le classe 29e dans la ligue selon NFL Next Gen Stats. Est-ce que cela sera assez pour compétitionner avec Josh Allen et les Bills pour la prochaine décennie? Je n’en suis pas certain.

Le 21 avril prochain, les Dolphins auront la chance de sélectionner Justin Fields ou Zach Wilson avec le troisième choix au total. L’organisation pense peut être que l’un de ces deux joueurs a un plus grand potentiel que celui de Tagovailoa. Ainsi, les Dolphins ne devraient pas hésiter à le repêcher. Si c’est le cas, Grier pourrait également essayer d’échanger l’ex-Crimson Tide. Une équipe comme les 49ers qui détiennent le 12e choix pourrait être intéressée. Donc similaire à l’année dernière, Miami pourrait sélectionner trois fois en première ronde. L’organisation pourrait ainsi continuer le remaniement de l’équipe pour faire partie de l’élite à long terme.

L’argument pour garder Tua Tagovailoa

Soyons honnête, Tagovailoa n’était pas bien entouré à son année recrue. Il disposait d’un jeu au sol quasi-inexistant pour la majorité de la saison, d’un groupe de receveurs médiocre et d’un Mike Gesicki amoché. En outre, il prouvé à tout le monde que ses blessures à la hanche et aux chevilles qu’il a subit dans la NCAA ne l’affecte visiblement plus.

Grier a ainsi la chance de bâtir un attaque alentours de Tagovailoa. Ils peuvent sélectionner Devonta Smith (WR), Ja’Marr Chase (WR) ou Penei Sewell (OL) avec leur première sélection. De plus, la cuvée d’agents libres à la position de receveur s’enligne pour être l’une des meilleures en mémoire récente.

Il faut également considérer que Tagovailoa n’a pas pu bénéficier d’un réel camp d’entraînement et d’une pré-saison comme dans les années antérieurs. Il faut ainsi s’attendre à ce qu’il progresse et devienne un meilleur quart-arrière à sa deuxième année chez les pros.

Prédiction

Chris Grier décidera de ne pas repêcher un quart-arrière en première ronde et de garder Tua Tagovailoa dans le sud de la Floride pour au moins une année supplémentaire. Je m’attends à ce qu’il adopte une stratégie similaire à celle des Broncos avec Drew Lock, soit de donner tous les outils nécessaires au jeune quart-arrière pour exceller afin de pouvoir l’évaluer correctement. S’il performe à la hauteur des attentes, Tagovailoa demeura à Miami pour longtemps. Toutefois, s’il déçoit, comme Drew Lock cette année, les Dolphins passeront à autre chose. Bref, si 2020 fût une année d’adaptation pour le jeune hawaïen, 2021 sera son année d’évaluation.

Image par défaut
Adam Bell
Publications: 162