Performance record pour Alvin Kamara

Alors que l’esprit de Noël régnait probablement dans votre salon vendredi soir, les Saints de la Nouvelle-Orléans et les Viking du Minnesota se sont donné en spectacle dans un match à saveur offensive. Plusieurs joueurs ont tiré l’épingle de leur jeu, mais aucun n’a mieux fait qu’Alvin Kamara, qui a inscrit six touchés au sol dans la victoire des siens par la marque de 52-33.

Vous avez bien lu. Six majeurs au sol pour le porteur de ballon étoile des Saints, ce qui égale un record de la NFL. Seul Ernie Nevers avait réussit l’exploit auparavant. C’était en 1929 avec les Cardinals de Chicago. Avis aux curieux : les joueurs ne portaient même de casques rigides à l’époque.

La vérité, c’est que deux autres joueurs ont déjà inscrit six touchés en une seule rencontre (Dub Jones en 1951 et Gale Sayers en 1965), mais ils n’avaient pas uniquement marqué grâce à l’attaque au sol.

Il y a plusieurs façons de souligner l’exploit qu’a accompli Kamara, mais peu en disent autant que ce tweet de Field Yates d’ESPN. Regardez la liste de porteurs de ballon vedettes qui, en une saison presque complète, n’ont pas marqué aussi souvent depuis le champ arrière qu’AK41 en une seule soirée.

Kamara a terminé la rencontre avec un total de 172 verges d’attaque sur 25 touches.

Voici un montage résumant la soirée de travail fort chargée de l’athlète de 25 ans.

Avec cette victoire, les Saints ont confirmé leur suprématie dans le Sud de la NFC pour une quatrième saison consécutive. Ils sont d’ailleurs toujours prétendants au premier rang de la conférence, titre qu’ils disputent aux Packers de Green Bay et aux Seahawks de Seattle.

  • Vous avez sans doute remarquez les souliers à crampons au thème de Noël que portait Kamara au cours de la rencontre. Puisque ces derniers ne sont pas aux couleurs de l’équipe (noir, blanc et or), la vedette s’expose à une possible amende de la part de la NFL. Questionné à ce propos après la rencontre, le principal intéressé à mentionné qu’il égalerait le montant de la sanction pour en faire don à des gens dans le besoin. Il a également rappelé que « le Grinch tente toujours de ruiner Noël ».
  • Je me suis permis une petite farce (pas celle qu’on retrouve dans la dinde) sur Twitter après la rencontre. Le quatrième drink était-il de trop?
Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1112