Eagles : Doug Pederson sur un siège éjectable?

Le propriétaire des Eagles de Philadelphie, Jeffrey Lurie, est mécontent des performances de son équipe et affirme, lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, qu’il devra évaluer le statut de son entraineur-chef si la situation ne s’améliore pas.

La défaite des Eagles de Philadelphie 23-17 face aux Seahawks de Seattle était un troisième revers de suite pour la troupe de Doug Pederson et les prestations de son quart-arrière Carson Wentz inquiètes beaucoup depuis le début de la saison.

Lors de ce match, Wentz a complété à peine plus de 55 % de ses passes pour des gains de 215 verges, deux passes de touché et une interception en plus d’ajouter 45 verges par la course.

Ce qui retient davantage l’attention, est l’absence du jeu au sol chez les Eagles en 2020 et la rencontre d’hier en est une belle preuve. Outre les courses de Carson Wentz, Philadelphie a utilisé le jeu au sol qu’à 9 occasions pour des gains de 28 verges. Ce qui est nettement insuffisant pour une équipe qui a de la difficulté avec le jeu aérien et dans la gestion du temps de possession du ballon.

De plus, les Eagles ont subi deux revirements sur essai lors de moments importants dans cette rencontre, ce qui est directement en lien avec les décisions des entraineurs.

Pour sa part, Doug Pederson a indiqué en visioconférence avec les médias que sa relation avec le propriétaire est bonne et qu’il a l’intention de continuer à travailler avec ses quarts-arrières pour que l’équipe recommence à gagner.

Image par défaut
Pierre-David Bolduc
Publications: 115