Nouvelle tête pour Justin Herbert

Les performances du quart-arrière recrue des Chargers de Los Angeles, Justin Herbert, ont de quoi impressionner depuis le début de la saison. Le jeune homme de 22 ans a beau s’être incliné dans sept de ses huit premiers départ, son rendement personnel indique qu’il est l’homme de la situation pour le futur de l’organisation.

Outre sa manière de se comporter sur le terrain, un autre élément semblait caractériser le personnage qu’est Herbert : sa chevelure de surfer australien. Elle était partout! Les descripteurs des matchs des Chargers en parlaient constamment en ondes et inutile de vous parler de toutes les photos qu’on a pu voir sur les réseaux sociaux.

Ce matin, une belle surprise attendait les journalistes en visioconférence après l’entraînement des Bolts. Le quart est arrivé, cheveux en moins.

Lors de son échange avec les journalistes, l’ancien des Ducks de l’Université de l’Oregon dans la NCAA a admis qu’il ne s’était pas fait couper les cheveux depuis au moins deux ans et que c’est une préparateur physique de l’équipe, John Lott, qui lui a refait une beauté.

Si la chevelure d’Herbert est aujourd’hui moins radieuse qu’elle l’était par le passé, il peut au moins se réjouir de ne pas avoir subi le même traitement que Tim Tebow avec les Broncos à sa saison recrue (2010).

Cheveux courts ou longs, ce n’est pas ce qui importe aux Chargers présentement. L’équipe tentera de mettre fin à une séquence de trois revers consécutifs dimanche prochain alors qu’elle accueillera la seule équipe sans victoire de la NFL jusqu’à maintenant cette saison : les Jets de New York.

Image par défaut
Grégoire Lefebvre
Publications: 38