« Tom Brady doit être considéré au titre du joueur par excellence » – Skip Bayless

Tom Brady vient d’être nommé joueur offensif du mois d’octobre dans l’Association Nationale. Le numéro 12 est tout feu tout flamme depuis le début du mois, ayant complété un total de 12 touchés par la passe dans l’uniforme des Buccaneers de Tampa Bay.

Lors de son podcast hebdomadaire Undisputed, l’analyste Skip Bayless n’a pas tari d’éloges envers l’athlète de 43 ans. Bayless irait jusqu’à donner immédiatement le MVP à l’ancien joueur des Patriots.

L’analyste sportif croit que Brady est en train de transformer à lui seul une franchise qui en a arraché depuis plusieurs années.

« Ce que Tom Brady est en train d’accomplir est extraordinaire et au-delà de la norme. Il est en train de traîner sur ses épaules une équipe qu’on surnommait les S*ckaneers jusqu’à tout récemment. Jamais Russell Wilson n’a réalisé de tels exploits, lui qui est demeuré confortablement depuis ce qui semble être des décennies avec Pete Carroll et les Seahawks. »
– Skip Bayless, lors de l’édition du 30 octobre du podcast Undisputed
Tweet

Heu, pardon? Je ne veux rien enlever à ce que Brady a accompli depuis le début de son aventure avec les Buccaneers et je suis d’accord à l’effet qu’il est en train de remporter son divorce entre lui et Bill Belichick en raison des succès qu’il connait.

Russell Wilson connait toutefois la saison de sa carrière avec un incroyable total de 315 verges complétées par match et un taux d’efficacité de 119.5, sans oublier son total impressionnant de 22 touchés par la passe. Oui, il a connu un match difficile face aux Cardinals de l’Arizona dimanche dernier, mais une partie ne fait pas une saison.

Wilson ne peut pas être écarté des finalistes au MVP simplement parce qu’il n’a jamais changé d’équipe. Les arguments de Bayless ne font aucun sens. Rendu là, il faudrait également retirer Pat Mahomes des candidats potentiels au titre du joueur par excellence, ce qui serait incensé!

Rendons toutefois à César ce qui appartient à César, Tom Brady continue de faire de la magie, peu importe avec quelle équipe il évolue.

Image par défaut
Keven St-Pierre Goulet
Publications: 20