Bo Jackson croit qu’il pourrait accumuler jusqu’à 400 verges par match aujourd’hui

Bo Jackson a fait la loi sur le terrain de football lors des quatre saisons qu’il a disputées avec les Raiders de Los Angeles. Comme si combiner football et baseball n’était pas déjà assez impressionnant, il s’adonnait à être une vedette dans les deux sports.

Notamment reconnu pour sa moyenne de 5,4 verges par course en carrière, Jackson était un véritable monstre sur le terrain. De quoi aurait-il l’air dans le football d’aujourd’hui? Selon lui, il serait encore meilleur.

De passage au podcast 21st & Prime de Deion Sanders lundi, celui qui a accumulé une moyenne de 73,2 verges par match au cours de sa carrière a affirmé qu’il aurait augmenté ce nombre à 350 ou 400 verges.

Pourquoi? En raison des techniques de plaquage inefficaces utilisées par les joueurs d’aujourd’hui.

Jackson a souligné le fait que les jeunes joueurs ne plaquent plus en encerclant leur adversaire à l’aide de leur bras et qu’il préfèrent plutôt frapper de toute leur force avec leur gros équipement. Ayant appris à bien protéger le ballon tôt dans sa carrière, l’ancienne gloire des Raiders croit que cette technique serait inefficace contre lui.

Si les chiffres qu’il mentionne sont tout simplement ridicule, je serais tout de même curieux de voir ce qu’un Bo Jackson aurait été en mesure de faire à notre époque. Avec un football beaucoup plus axé sur la passe, il y aurait eu énormément d’espace pour un gars rapide, physique et agile comme lui.

– Les Badgers de l’Université du Wisconsin ont mis en pause les activités de leur programme de football et ne joueront pas le match qui devait les opposer à l’Université du Nebraska samedi en raison d’un nombre élevé de cas de COVID-19.

Image par défaut
Renaud Bourbonnais
Publications: 1112